Le tabac et la santé, Composition des Cigarettes


 
Les composant chimique de la fumée de cigarette
 
La nicotine

Insecticide puissant, la nicotine est un poison pour les systèmes nerveux. D'ailleurs dans 4 cigarettes il y en a assez (50 mg) pour tuer un homme en quelques minutes, injectée directement dans le sang. En fait des décès d'enfants sont déjà survenus après que ceux-ci avaient avalé des cigarettes ou des mégots.

Diluée dans la fumée la nicotine se fixe dans le cerveau en 7 secondes, excite ses cellules, puis paralyse l'influx nerveux : D'elle vient la dépendance au tabac. Elle provoque aussi une accélération du rythme cardiaque, tout en rétrécissant et durcissant les artères : Le cœur pompe d'avantage mais reçoit moins de sang. Résultat : Deux fois plus d'infarctus. La nicotine augmente encore la consommation des lipides (d'où maigreur) et provoque de l'hyperglycémie passagère (coupe-faim).

Le monoxyde de carbone (CO)

C'est le gaz asphyxiant produit par les voitures : 1,5% des gaz d'échappement. Mais dans la fumée de cigarette on respire 3,2%, et directement à la source.

Dans le sang, l'oxygène est transporté sur l'hémoglobine. Mais lorsque l'on fume le monoxyde de carbone va se fixer sur l'hémoglobine 203 fois plus vite que l'oxygène, ne laissant plus de place pour celui-ci, ce qui asphyxie l'organisme. D'où les atteintes cardiovasculaires : Rétrécissement des artères, caillots de sang, artérite, gangrènes, infarctus, etc…, mais aussi des pertes de réflexes et des troubles visuels et mentaux. Il faut de 6 à 24 heures au monoxyde de carbone pour quitter le système sanguin.

Les irritants

Ces substances paralysent puis détruisent les cils vibratiles des bronches, chargés de filtrer et nettoyer les poumons. Elles ralentissent le débit respiratoire et irritent les muqueuses, provoquant toux, infections et bronchites chroniques.

Les goudrons

Les cils vibratiles étant bloqués (voir paragraphe ci-dessus), les goudrons de la fumée de cigarette se déposent et s'accumulent sur les parois des voies respiratoires et des poumons et les noircissent. Ca n'est donc pas parce qu'il ne tousse pas, que tout va bien pour le fumeur ! Ce qui déboute une des mauvaises excuses courantes des fumeurs.

L'action cancérigène des goudrons est bien connue : Ils sont responsables de 95% des cancers du poumon. Il faut 2 jours au moins sans fumer pour que les cils vibratiles se remettent à fonctionner petit à petit. En fumant un paquet par jour, on verse tous les ans une pleine tasse de ces goudrons dans ses poumons (Dans les 225 grammes en moyenne) !
 
Un cocktail de composants chimiques

La fumée de tabac comprend plus de 4000 gaz et substances irritantes, suffocantes, dissolvantes, inflammables, toxiques, empoisonnantes, cancérigènes ou même... radioactives (nickel, polonium, plutonium, etc.). En voici un échantillon: benzopyrène, dibenzopyrène, benzène, isoprène, toluène (hydrocarbures); naphthylamine; nickel, polonium, plutonium, arsenic, cadmium (composés dits métalliques); dioxyde de carbone, méthane, ammoniac, oxyde d'azote, bioxyde d'azote, sulfure d'hydrogène (gaz); alcool méthylique, éthanol, glycérol ou glycérine, glycol (alcools et esters); acétaldéhyde ou éthanal, acroléine, acétone (aldéhydes et cétones); dérivés carboxyles, acide cyanhydrique ou prussique (acides); chrysène, pyrrolidine, nicotéine, nicotinine, nicotelline, nornicotine, nitrosamine (alcaloïdes ou bases); crésol (phénols), etc.

 

 

Le Coeur Les Poumons La gorge Les Artères Composition des Cigarettes
France Espagne Guadeloupe Italie Tunisie Egypte Mexique Bolivie Senegal Ile Maurice Thailande Kenya Suisse Pays-Bas